Présentation de la commune

   Services utiles

   Histoire & Patrimoine

   Tourisme & Hébergement

   Economie locale
        Agriculture
        Entreprise
        Artisans et commerce

   Vie municipale

   Activités & Loisirs

   Liens utiles

Elevage bovins

L’agriculture reste dans la commune la force économique essentielle. Elle est en évolution constante puisqu’en 20 ans on est passé d’une quarantaine de fermes à onze exploitations de taille moyenne. Les petites fermes dans le centre des hameaux ont disparu, remplacées par des grands hangars modernes en périphérie.
C’est l’élevage bovin qui prédomine, de type extensif (moins d’une vache par hectare). Une seule exploitation se consacre à la production laitière, les autres se dédiant à la production de viande. Il est à noter que les agriculteurs produisent tous le foin nécessaire à la consommation de leur troupeau, ce qui a une incidence d’abord sur le paysage (grands prés de fauche ou pâtures) et ensuite sur la qualité de la production car toutes les bêtes mangent un produit naturel d’origine connue. On ne cultive plus de céréales sur la commune.
La production laitière se fait surtout à partir de la Montbéliarde et un peu de la Prim’Holstein. Le lait est collecté par une coopérative.

Les races utilisées pour la viande bovine sont la Charolaise, la Limousine, l’Aubrac et la Salers. Chaque éleveur choisit ses races et améliore les critères génétiques de son cheptel en fonction de son expérience propre.
Certains éleveurs ont choisi d’adhérer à une coopérative, ce qui leur permet de faire partie d’un réseau ; les commandes s’effectuent à l’avance, de manière informatique, et concernent la France et les pays voisins. Ce système favorise une gestion efficace du cheptel et facilite la trésorerie des exploitations. D’autres préfèrent les filières locales et vendent directement leurs bêtes à des bouchers ou des négociants locaux. Tous sont très attentifs aux cours des prix de la viande et aux réglementations européennes.
Le métier d’éleveur a considérablement évolué. A l’importante mécanisation des décennies précédentes (les tracteurs et machines agricoles sont de plus en plus sophistiqués) s’ajoute désormais une informatisation de la gestion. A présent, pour être éleveur, il est préférable d’avoir un baccalauréat, ce qui permet d’obtenir des aides à l’installation.

L'élevage bovin peut également être en Fin Gras du Mézenc - viande AOC (voir notre article)